Le week end du 22 et 23 septembre se déroulaient, au Jardin des Plantes de Lille, Les Jardins Electroniques. Véritable paradis du fan de techno, house, dubstep, electro lillois.
Malgré que le mauvais temps n’avait pas découragé les teufeurs de venir taper du pied, l’organisation a décidé d’annuler l’evenement le dimanche en raison de tempête.
Nous, les deux blogueurs de La Semaine du Jeune, avions donc pu voir 3 artistes :
Ghostdance un artiste parisien faisant de la techno, répétitive mais tout autant jouissive avec des basses lourdes, ce fut mon artiste préféré, la pluie ne gachant absolument pas mon plaisir de taper du pied sur sa musique.
Skank Lab, entre la dub et le reggae, et Triquetra de la psytrance, sur scène.

Des cendriers de poches étaient donnés à l’entrée du micro-festival, ce fut une excellente initiative à en juger par le peu de mégots par terre, de la nourriture et des boissons étaient vendues à une dizaine de stands.
Des tenelles étaient aussi disposées à une vingtaine de mètres de la scène pour s’abriter mais les Jardins Electroniques avaient tellement bien réussi leur travail et ameuté de festivaliers qu’elles étaient bondées.

Seul bémol : nous devions traverser le jardin des plantes entierement ce qui prit environ 20 minutes de marche à tous les festivaliers alors qu’ouvrir l’entrée du parc à coté de la scène aurait était beaucoup plus simple (meme si pour des raisons d’organisation je suppose que cela était mieux comme ça).

Pour résumer, ce micro-festival mérite de se faire connaître largement plus, beaucoup de lillois n’ayant meme pas entendus parler de son existence et ayant ratés une très bonne journée.

https://soundcloud.com/ghost-dance-1

https://soundcloud.com/skank-lab-records

https://soundcloud.com/triquetra-2

Article écrit par Killian Mercier

Mentions légales